Politique, Sécurité, Terrorisme

Loi renseignement : Christian Paul (PS) veut des garanties sur les « boîtes noires »

Le député PS frondeur Christian Paul demande au gouvernement de fournir des garanties supplémentaires sur les « boîtes noires » qui figurent dans le projet de loi sur le renseignement.

« Il y a un point dur sur lequel je souhaite que le gouvernement apporte des garanties qui ne sont pas aujourd’hui suffisantes dans la loi : ce sont les boites noires algorithmiques », a déclaré le député PS de la Nièvre, invité de l’émission #DirectPolitique de Linternaute.com, 20 Minutes et Ouest-France.

Les boites noires sont des algorithmes classés secret défense, qui permettraient aux services de renseignement de recueillir des métadonnées sur les communications des internautes : l’heure et la date des connexions, les adresses IP des pages visitées, les destinataires des communications… Mais le contenu même de ces conversations ne serait pas filtré.

Christian Paul a affirmé qu’il ferait part de sa demande au gouvernement ce mardi. « Les réponses qui seront ou non apportées à cette demande peuvent avoir un impact non seulement sur mon vote mais aussi sur celui d’autres parlementaires », a‑t-il poursuivi. Le vote en première lecture de la loi est prévue mardi l’Assemblée nationale.

Lire aussi : La loi sur le renseignement en 3 points

Le projet de loi prévoit que le premier ministre puisse contraindre les fournisseurs d’accès à internet à « détecter, par un traitement automatique, une succession suspecte de données de connexion, dont l’anonymat ne sera levé qu’en cas de révélation d’une menace terroriste ». La Commission nationale et libertés (CNIL) avait émis de fortes réserves, notamment sur la protection de l’anonymat. Dans un avis définitif rendu le 19 mars, elle affirmait que le gouvernement avait tenu compte de ses remarques.

Crédit photo de Une : Joël Saget / AFP