Politique, Terrorisme

Pour Nicolas Bay (FN), «les jihadistes ne sont pas récupérables»

Le secrétaire général du Front national Nicolas Bay a dénoncé, jeudi, dans un communiqué la mise en place d’une «structure d’accueil» pour certains jihadistes de retour en France, annoncée mercredi par Manuel Valls.

Selon lui ils «ne sont pas récupérables». «Le gouvernement devrait tout faire pour les empêcher de revenir sur le territoire national», estime‐t‐il.

Un politique de «bisounours» pour le responsable FN

Le FN propose d’avoir recours aux «outils juridiques de retrait et de déchéance de la nationalité française» ainsi que de «retirer les titres de séjour et d’expulser du territoire les étrangers installés sur notre sol et participant aux filières jihadistes».

Manuel Valls a annoncé mercredi la création «d’ici la fin de l’année» d’une structure «afin de prendre en charge, sur la base du volontariat, des jeunes de retour de zones de conflit et ne faisant pas (…) l’objet de poursuites judiciaires».

Une proposition jugée «stupéfiante et indécente» et «en décalage total avec la gravité de la situation» par ce responsable frontiste, qui qualifie la politique du Premier ministre de «politique de bisounours».