Divers, Justice, Terrorisme

Garde à vue prolongée pour les proches de Sid Ahmed Ghlam

La justice a prolongé ce mardi les gardes à vue de trois hommes suspectés de complicité avec Sid Ahmed Ghlam. Ce dernier est soupçonné d’avoir voulu attaquer au moins une église de Villejuif (Val-de-Marne) et d’avoir tué Aurélie Châtelain.

Prolongées au terme des 48 premières heures, ces gardes à vue peuvent durer jusqu’à 96 heures, les faits visés étant en lien avec le terrorisme.

Le premier suspect, âgé de 33 ans, avait été interpellé samedi à Colombes (Hauts-de-Seine). Les enquêteurs ont retrouvé son empreinte ADN, inscrite au Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg), dans un véhicule stationné à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). C’est dans cette voiture que Sid Ahmed Ghlam aurait récupéré l’équipement retrouvé plus tard dans son propre véhicule et à son domicile: quatre fusils d’assaut kalachnikov, un pistolet, un revolver, un gilet pare-balles et un gilet tactique. L’empreinte génétique de ce suspect a également été retrouvée dans le studio qu’occupait Sid Ahmed Ghlam dans une résidence universitaire de Paris.

Le deuxième suspect, également interpellé samedi, est gérant d’un garage de Pierrefitte en Seine-Saint-Denis. Il est également âgé de 33 ans. Quant au troisième suspect, âgé lui de 32 ans, il a été interpellé dimanche à son domicile de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Son empreinte ADN, également inscrite au Fnaeg, a été relevée sur une brosse à cheveux dans le studio de Sid Ahmed Ghlam.