Justice

Poursuivi pour injure contre Manuel Valls, Dieudonné relaxé

Le polémiste Dieudonné, poursuivi pour injure à l’encontre de Manuel Valls, qu’il avait qualifié de «Mussolini moitié trisomique», a été relaxé mardi par le tribunal correctionnel de Paris.

Le tribunal a estimé que cette expression, utilisée par Dieudonné fin août 2013, alors que Manuel Valls était ministre de l’Intérieur, se référait à un fait précis et n’entrait donc pas dans le cadre du texte de loi définissant l’injure publique.

La semaine dernière, Dieudonné a été condamné à 22.500 euros d’amende, sous peine d’emprisonnement si elle n’est pas acquittée en totalité, pour des propos antisémites visant notamment le journaliste Patrick Cohen. Il a également été condamné à deux mois de prison avec sursis pour apologie d’actes de terrorisme, pour son message «Je me sens Charlie Coulibaly»

(Avec AFP)