Monde

« Pas de problème, c’est juste une vidéo, on ne vous tuera pas » : Pourquoi les otages du groupe Etat islamique ont l’air si calmes avant leur exécution

La chaîne britannique Sky News a pu interviewer un déserteur du groupe État islamique qui occupait le rôle de traducteur entre les jihadistes et les otages.

Dans cet entretien, l’homme qui témoigne anonymement explique que les otages sont mis dans un climat de confiance, ce qui explique leur calme au moment de leur mort. Soumis à de nombreux simulacres d’exécution, ils croient souvent à une nouvelle fausse alerte le jour où ils se font réellement assassiner. D’autant que les jihadistes se veulent rassurants.

« Pas de problème, c’est juste une vidéo, on ne vous tuera pas, on veut juste que votre gouvernement arrête de frapper la Syrie. Nous n’avons pas de problèmes avec vous, vous êtes simplement nos hôtes. »

Le déserteur explique aussi que Mohamed Ewazi, dit « Jihadi John », qui a réalisé les exécutions des journalistes James Foley et Kenji Goto est très puissant au sein de l’organisation et très respecté par les autres membres.