Monde

Allégeance de Boko Haram au groupe État islamique : « un acte de désespoir » pour le gouvernement nigérian

Le serment d’allégeance de Boko Haram au groupe État Islamique est un signe de faiblesse du groupe islamiste nigérian, qui « est en train d’être éliminé » par l’armée nigériane et les troupes des pays voisins, a affirmé le gouvernement mardi.

Pour le porte-parole du gouvernement sur les questions de sécurité, Mike Omeri, il s’agit « d’un acte de désespoir, qui survient au moment où Boko Haram enregistre de lourdes pertes ».

Le chef du mouvement salafiste jihadiste Boko Haram, Abubakar Shekau, a fait allégeance au groupe EI samedi soir sur une bande son de huit minutes postée sur le compte Twitter du groupe.

L’armée nigériane, aidée par le Cameroun, le Tchad et le Niger voisins, a réussi à reprendre un certain nombre de localités des mains des islamistes dans le nord-est du Nigeria à la fin du mois dernier. Pour les experts, ce serment d’allégeance est d’abord une opération de propagande qui pourrait évoluer plus tard vers une véritable coopération.

(Avec AFP)