Monde

Vaste offensive irakienne pour reprendre Tikrit aux mains des jihadistes

Environ 30 000 hommes de l’armée irakienne ont été mobilisés pour reprendre la ville irakienne de Tikrit — bastion des jihadistes depuis 9 mois —, au groupe État islamique.

La bataille, engagée lundi contre le groupe État islamique, est «la plus massive»  depuis que les jihadistes se sont accaparés des morceaux du territoire irakien en juin 2014, d’après un officier de l’armée irakienne.

Une opération stratégique

La reprise de Tikrit serait une opération stratégique,«un tremplin sur le chemin de la libération de Mossoul» a déclaré à l’AFP le commandant militaire de la province de Tikrit.

Au plan international, l’Australie a annoncé mardi l’envoi de 300 soldats en Irak qui rejoindront les forces néo‐zélandaises.

Les États‐Unis n’interviennent pas militairement dans l’opération à ce stade du conflit. Le directeur du renseignement américain a en revanche que les exactions perpétrées par les jihadistes avaient provoqué une «forte baisse» des donations au groupe État islamique, qui ne représentent pas plus d’1% de leurs sources de financement.

(Avec AFP)