Justice

La garde à vue des mineurs soupçonnés d’avoir profané un cimetière juif prolongée

Alors que François Hollande est actuellement à Sarre-Union (Bas-Rhin), où au moins 250 tombes ont été profanées le weekend dernier, la garde à vue de deux des cinq adolescents soupçonnés vient d’être prolongée de 24 heures, annonce le parquet de Saverne ce mardi.

Lundi matin, un adolescent de 15 ans et demi s’était présenté à la gendarmerie locale pour se dénoncer en disant qu’il avait « participé aux faits », mettant en cause quatre de ses camarades âgés de 15 à 17 ans.

« Sans antécédents judiciaires »

Les motivations des adolescents restent floues : lors des premiers interrogatoires, les adolescents se sont défendus de tout antisémitisme, affirmant qu’ils croyaient le cimetière abandonné. Tous sont « sans antécédents judiciaires ». Et selon le procureur en charge du dossier Philippe Vannier, la justice ne leur connaissait pas « de convictions idéologiques qui pourraient expliquer leur comportement ».

Pour ces faits, les adolescents encourent jusqu’à sept ans d’emprisonnement. Pour le célèbre avocat — blogueur maître Eolas, leur absence d’antécédents devrait jouer en leur faveur.

(Avec AFP)