Politique

Départementales : le Parti des musulmans ne sera présent qu’à Marseille

Marche arrière toute. L’Union des démocrates Musulmans, qui devait présenter des candidats dans sept ou huit cantons aux élections départementales de mars, n’en présentera finalement qu’un, à Marseille.

La polémique née de la médiatisation du parti aurait eu raison de la générosité de certains « donateurs anonymes » du parti, selon Le Parisien. « Nous avons trop de peu de moyens financiers et nous devons donc nous focaliser là où nous espérons avoir le meilleur score », explique Khalid Majif, fondateur du mouvement.

Selon lui, plusieurs membres du parti auraient subi des « pressions de l’extérieur ou des proches » pour les pousser à arrêter l’aventure. Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du parti socialiste (PS), avait qualifié d” « erreur stratégique majeure » l’existence de ce parti , car « c’est ce que cherchent les terroristes ».