Monde

Triple meurtres de Chapel Hill: Obama sort de son silence

Le meurtre de trois étudiants américains musulmans, assassinés par un homme se décrivant comme « antithéiste » mardi à Chapel Hill, dans le sud-est des Etats-Unis, est « brutal et atroce », a jugé Barack Obama vendredi.

« Aux Etats-Unis, personne ne devrait jamais être pris pour cible en raison de ce qu’il est, de son apparence ou de sa croyance », a déclaré le président américain dans un communiqué de la Maison Blanche.

« Comme nous l’avons vu avec la présence de tant de personnes aux funérailles de ces jeunes Américains, nous formons tous une seule et même famille américaine », a encore indiqué Barack Obama. Plusieurs milliers de personnes ont assisté aux funérailles jeudi.

C’est la première fois que M. Obama réagissait publiquement à ce triple meurtre, dont les motifs sont encore flous. Le président de la Turquie, Recep Tayyip erdogan, lui avait reproché son silence il y a quelques heures. 

La police n’a pas encore déterminé si les victimes ont été tuées à cause de leur religion ou suite à une querelle de voisinage.

L’auteur présumé du triple meurtre, Craig Stephen Hicks, 46 ans, s’est rendu à la police après la fusillade et a été écroué. Il est poursuivi pour assassinat et risque la peine de mort ou la prison à perpétuité.

Le FBI, police fédérale, a annoncé qu’il allait aussi enquêter.

(avec AFP)