Politique

Doubs : La moitié des électeurs UMP du premier tour de la législative partielle aurait voté FN au second

Battu par le PS avec 51,43% des voix contre 48,57% lors de la législative partielle dans le Doubs dimanche dernier, le FN a profité d’un large report des voix des électeurs UMP du premier tour. Selon une étude de Joël Gombin, chercheur au CURAPP‐université de Picardie Jules‐Verne, publiée sur Slate.fr, la moitié des électeurs ayant voté UMP une semaine plus tôt s’est reporté sur la candidate FN Sophie Montel. Un quart a choisi le candidat du Parti socialiste Frédéric Barbier.

On ne peut « guère parler de succès du rassemblement républicain », souligne le chercheur qui remarque « la fusion, relative certes mais néanmoins bien avancée, des électorats de l’UMP et du FN ».

Concernant les abstentionnistes du premier tour, « le FN n’aurait guère mobilisé de nouveaux électeurs entre les deux tours: à peine plus de 4% des abstentionnistes du premier tour. » Ceux‐ci auraient été 17% à choisir le PS au second tour.