Monde

Le régime syrien hostile à toute intervention étrangère contre le groupe Etat islamique

Le régime syrien refuse l’intervention de troupes terrestres étrangères pour combattre le groupe État islamique sur son territoire, selon une déclaration faite ce lundi à Damas par Walid Mouallem, ministre des Affaires étrangères. «Concernant des informations de presse sur une (éventuelle) entrée de troupes terrestres en Syrie, nous disons clairement que nous ne permettrons aucune violation de la souveraineté syrienne. Nous n’avons pas besoin de ces forces terrestres, l’armée syrienne mène cette mission avec bravoure», a‐t‐il dit.

Walid Mouallem a également indiqué que la Jordanie n’avait pas répondu à la proposition du régime syrien de coordination de leurs efforts contre le groupe État islamique, faite après l’exécution du pilote jordanien le 3 février dernier. La Jordanie est membre de la coordination internationale mise en place par les États‐Unis pour mener des frappes contre le groupe État islamique en Irak et en Syrie.

> À lire aussi : 56 cibles de l’EI détruites par la Jordanie