Monde

Al-Qaïda confirme l’assassinat de l’un de ses chefs au Yémen

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a annoncé la mort de l’un de ses chefs, Hareth al-Nadhari, et de trois autres membres du réseau extrémiste, dans un communiqué mis en ligne jeudi. Ils ont péri dans une attaque de drone américain, le 31 janvier dans le sud du Yémen.

Hareth al-Nadhari était l’un des responsables de la commission de jurisprudence d’Aqpa, présenté comme une autorité en matière de loi islamique. Il était apparu pour la dernière fois dans une vidéo diffusée sur la toile le 10 janvier, dans laquelle de nouvelles menaces étaient proférées contre la France. Ce dirigeant n’avait toutefois pas revendiqué au nom de l’Aqpa les attentats commis contre Charlie Hebdo, ce qu’avait fait quatre jours plus tard un autre chef de l’organisation terroriste, Nasser Ben Ali al-Anassi.