Sécurité

Jihad : une soixantaine d’habitants du 93 partis sur les zones de combats

Le préfet de la Seine‐Saint‐Denis, Philippe Galli a réuni pour la première fois une centaine de représentants de la communauté musulmane du département, selon Le Parisien. À cette occasion, le préfet a annoncé qu’une «soixantaine de personnes issues du 93 sont actuellement en Syrie, en Irak ou sur une autre zone de combat. Au moins six d’entre elles sont mortes.»

Cette réunion a permis de lancer le dialogue entre les différents protagonistes du département engagés dans la lutte contre la radicalisation islamiste : le corps préfectoral, Bernard Godard, le chef du bureau central des cultes au ministère de l’Intérieur et Pierre N’Gahane, secrétaire général du Comité interministériel pour la prévention de la délinquance.

Selon Le Parisien, une cellule de déradicalisation a été créée en Seine‐Saint‐Denis au début du mois de janvier et six personnes sont actuellement suivies.