Intégration

Le Défenseur des droits saisi à 100.000 reprises en 2014

Pour son premier rapport annuel en tant que Défenseur des droits, Jacques Toubon a dressé ce mardi le bilan de l’exercice 2014. Le Défenseur des droits, qui désigne à la fois l’institution chargée de protéger les libertés, les droits des citoyens, comme de promouvoir l’égalité, et celui qui l’anime, a été saisi par plus de 100 000 demandes d’interventions l’année passée. Ces requêtes ont donné lieu à 73 000 ouvertures de dossiers.

Chaque citoyen peut saisir le Défenseur des droits quand il estime sa personne discriminée ou ses droits lésés. Au coeur des sollicitations cette année, on trouve les tensions entre particuliers et forces de l’ordre. Ces atteintes supposées à « la déontologie de la sécurité » peuvent concerner des violences, comme de simples contraventions abusives ou des propos jugés déplacés.

En outre, Jacques Toubon a évoqué « un terrible constat d’échec contre les discriminations ». Le premier motif de recours au Défenseur des droits est lié aux origines, avec près de 20% des réclamations.