Education

Un enseignant mis à pied pour apologie du terrorisme à Poitiers

Un professeur de philosophie de Poitiers a été mis à pied pour avoir tenu en classe, selon ses élèves, des propos choquants sur les attentats du 7, 8 et 9 janvier dernier. Le parquet de Poitiers a ouvert ce lundi 26 janvier une enquête pour apologie du terrorisme.

Cette mise à pied à titre conservatoire, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une mesure provisoire en attendant une décision quant à la sanction, fait suite à des plaintes de parents d’élève du lycée Victor‐Hugo de Poitiers. Un conseil de discipline doit statuer sur la suite de la carrière du professeur.

L’enseignant dément formellement avoir tenu des propos litigieux lors de débats organisés en classe. «Je suis atterré, sonné, je ne sais pas ce qu’on me reproche exactement, je n’ai pas vu les lettres de plaintes des familles, je suis sous le choc, je démens formellement avoir fait l’apologie du terrorisme», a‐t‐il déclaré à un correspondant de l’AFP.

Si les faits sont avérés, il risque jusqu’à 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende.