Politique

Marine Le Pen est encore loin du second tour en 2017 mais elle s’en rapproche

Près d’un an après sa première place aux élections européennes, le Front national vient de confirmer son ancrage local en finissant deuxième des élections départementales avec plus de 5 millions de voix. C’est pourtant encore insuffisant pour espérer atteindre le second tour en 2017.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Un séisme électoral. Déçu de ne pas avoir rééditer la performance des européennes en 2014 où il était arrivé en tête, le FN vient tout de même de tripler son meilleur score dans une élection locale.

Ce dimanche 22 mars, le parti de Marine Le Pen a récolté plus de 5 millions de voix, malgré une abstention de 48,93%. Le précédent record dans une élection locale avait été établi en 1998 avec 1,56 million de voix (39 % d’abstention).

Pour la première fois de son histoire, le parti d’extrême droite proposait des candidats dans chaque canton. Une stratégie payante.

 

Sur l’ensemble des élections nationales et locales de ces vingt dernières années, le FN a obtenu lors de ce premier tour des élections départementales, en valeur absolue toujours,  son deuxième meilleur score. Il fait même mieux que lors des européennes de 2014 où il était arrivé à la première place, avec 4,71 millions de voix.

Battues aussi les 4,81 millions de voix de Jean-Marie Le Pen au premier tour de l’élection présidentielle de 2002, où il s’était hissé au second tour face à Jacques Chirac.

Seule Marine Le Pen a fait un meilleur score lors de l’élection présidentielle de 2012 où elle avait récolté 6,42 millions de voix, avec une abstention certes moins élevée à seulement 20,52%.

 

Les deux derniers résultats du Front national, lors des européennes en 2014 et des départementales ce dimanche, semblent nourrir les espoirs de second tour de Marine Le Pen pour l’élection présidentielle de 2017. Mais il lui manque encore des voix si l’on compare aux précédents suffrages.

Lors des deux dernières élections présidentielles, Ségolène Royal en 2007 et Nicolas Sarkozy en 2012 ont obtenu plus de 9 millions de voix pour se hisser au second tour. Un score que n’a encore jamais réalisé le Front national.

Avec son score des départementales, tout en se rappelant que les électeurs de Paris, de Lyon, de la Guyane et de la Martinique ne prenaient pas part au vote, le Front national ne se serait qualifié qu’au second tour de la présidentielle… en 2002. Soit lorsque Jean-Marie Le Pen y est arrivé. Le candidat FN avait su profiter de la division de la gauche et de ses multiples candidatures (Jospin, Taubira, Chevènement, Lepage, Hue…) pour chiper la seconde place au candidat socialiste.

 

Mais en regardant le nombre de pourcentages à obtenir pour arriver au second tour des présidentielles, celui obtenu par le FN dimanche dernier lui permet de croire en ses chances pour 2017.

En projettant son score obtenu ce dimanche, 25,24% des voix, le Front national se rapproche des scores de Ségolène Royal en 2007 (25,87%) et de Nicolas Sarkozy en 2012 (27,18%). Il fait même mieux que Jacques Chirac en 1995 (20,84%) Jean-Marie Le Pen en 2002 (16,8%).
L’espoir est donc toujours permis dans les rangs du FN.

Photo d’en-tête : Marine Le Pen, au second tour en 2017 ? (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone