Politique

Revivez le live de la conférence de François Hollande avec 3millions7

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Revivez le live de la cinquième conférence de presse de François Hollande.

Rappel du contexte:

– Les 7, 8 et 9 janvier, des attaques terroristes ont ensanglanté la France.

Le 11 janvier, une « Marche républicaine » suivi par près de 4 millions de personnes en France a incarné un sursaut républicain.

Laïcité, éducation, antiterrorisme, moyens militaires, politique de la ville… les thèmes sur lesquels François Hollande est attendu sont nombreux.

13h01: La conférence vient de prendre fin. Merci à tous de l’avoir suivi en direct avec nous. A présent, retrouvons-nous sur 3millions7.com pour tirer les enseignements de cette conférence présidentielle.

12h58: « Je suis favorable au droit de vote des étrangers. Pour l’instant je n’ai pas le soutien nécessaire au parlement. Pour ce qui est du mode d’élection, Je suis attaché au scrutin majoritaire. Quant au nombre des députés, je laisse ça aux parlementaires. »

12h57 : Question sur le service militaire adapté en outre-mer et une expérience en France :

« Ça fait des décennies que ça existe ce service militaire J’ai décidé qu’il y aurait une expérimentation en métropole. Trois centres crées nous verrons les lieux où nous les disposerons pour tirer tous les enseignements. »

12h54 : Question sur les incidents au moment des minutes de silence dans les établissements scolaires et l’affaire d’Ahmed, 8 ans, convoqué au commissariat.

« Les plaintes n’ont pas été déposées contre des enfants mais contre des parents. Pour ce lien avec les enfants dans les quartiers, je salue le travail qui y est fait. J’ai reçu des chefs d’établissement ils m ont dit combien le travail collectif était nécessaire. L’école et la transmission du savoir et des quartiers. »

12h53 : « Y a-t-il eu beaucoup d’incidents? Non mais il y en a eu trop. Nous pouvons agir là où ça s’est produit. Le ministère agit déjà en ce sens. Là où il y a manquement, transgression elles doivent être sanctionnées. Mais il n’y a pas deux poids deux mesures.
Les enseignants sont-ils bien formés à la transmission de la laïcité ? Non et c’est pourquoi nous allons renforcer la formation initiale sur les questions de transmission de la laïcité, l histoire des religions et sur ces incidents. »

12h48: « Il n’est pas question de modifier la loi de 1905. »

12h47: Question sur le conseil du culte musulman « est-il dépassé? Etes-vous favorable au financement public de mosquées? »

« Le conseil du culte musulman n’a pas tous les moyens. J’ai demandé au gouvernement de travailler avec lui sur des questions précises: aumôniers, formation des imams, protection des imams. On ne doit pas accueillir des imams étrangers sans contrôle. »

12h44: « Ce qui fait défaut aux acteurs politiques c’est qu’il y a des clivages, et il faut les garder, respecter les formations politiques mais il y a des sujets où on doit être ensemble. Les Français le 11 janvier avaient besoin d’être ensemble. »

Venu d’un journaliste du Monde:

12h40 : « Tout jeune pourra faire un service civique à sa demande dès le 1er juin. On devra pouvoir proposer 150000 missions dans un délai très court. »

12h39: « Je pense qu’on peut travailler avec son premier ministre, moi. Quand chacun reste à sa place. »

 12h38: « Ne plus élire le président au suffrage universel ? C’est la voie du passé. »

 12h37: « Beaucoup a été fait pour la démocratie politique: transparence, référendums d’initiative populaire. Que faudrait-il faire? »

12h36 : Question sur la réforme des institutions : « Pensez-vous nécessaire et opportun de moderniser les institutions pour qu’elles soient plus représentatives? »

Réponse de François Hollande: « La défiance est là face à la parole politique. La démocratie sociale doit changer, avec le dialogue social la démocratie participative doit changer. Je propose qu’il y ait des consultations plus fréquentes avec les populations autour des élections locales »

12h34: « La confiance c’est le mot-clé. Le gouvernement doit montrer l’exemple, doit montrer de l’audace. »‘

12H32: « Notre pays a éprouvé une grande fierté dans un grand malheur. Ma responsabilité: faire en sorte que ce qui s’est passé puisse être porté pour faire avancer le pays. »

Le député UMP Christian Estrosi sur Twitter:

12h31: « On n’attend pas du président qu’il prenne des décisions en fonction de sa popularité. J’en prendrai toujours et quoiqu’il m’en coûte. »

12h30: « L’élection dans le Doubs est-elle un indicateur électoral? Trop tôt pour le dire et il ne faut pas oublier qui est arrivé en tête. » Question sur son regain de popularité sondagier, sur son calendrier économique et ses pronostics.

12h28: « Ce qui se passe en Europe est une menace considérable que nous devons régler en Européen et d’en notre pays. On doit s’opposer aux populismes. »

12h27:  » C’est sur le chômage que je serai jugé. »

En provenance du Figaro:

Sur les statistiques ethniques voir l’article de 3millions7. Sur la discrimination positive: « L’essentiel c’est l’égalité. Appelons les choses comme la république les a appelées. Je n’entre pas dans le débat de la discrimination positive. »

 12h23: « La France aime les débats qui ne servent à rien. Pas besoin des statistiques ethniques pour voir ce qui se passe. » Un journaliste évoque la discrimination positive et les statistiques ethniques pour contrer l’apartheid.

 12h20 : « Les Français sont capables de se lever pour d’autres choses que la recherche d’un intéresse, d’une protection, d’un financement mais seulement pour être la France. Il croit en leur pays. En quelques jours, parce qu’il y a eu cette épreuve, nous avons été capables de montrer qu’on a été un grand pays. »

 Libération interroge Hollande sur son maintien ou non de la ligne économique social-démocrate du gouvernement.

Le numéro 2 du FN Florian Philippot réagit sur Twitter :

12h15: « Je réunirai à présent les assises de l’entreprenariat. Nous prendrons des mesures pour que dès l’école les jeunes aient cette culture de l’entreprise.  » Il évoque le numérique à présent.

12h13: « Il ne faut pas opposer les quartiers et les villes, la ruralité et le périurbain. » François Hollande: « Accompagnement, peuplement et développement. J’ai évoqué la création d’une agence du développement économique. Elle regroupera tout. Elle suscitera la création d’entreprises dans les quartiers. Les fonds existent il faut les déployer. »

Une journaliste du Figaro tweete :

12h10 Hollande: « Nous devons faire en sorte que la loi SRU soit strictement appliquée, qu’aucune commune ne s’en détache. S’il le faut nous renforcerons les sanctions. »

12h09: « Est- ce que nous avons la capacité de vivre ensemble ? De partager, de réussir ensemble. Quand il y a des fatalités de destin, lorsqu’on vit dans une cité, qu’on va dans une école qui n’est pas la meilleure de France. Quand on fait tout ce parcours et qu’on n’a pas les mêmes droits, il y a une souffrance, une colère qui se traduit par le sentiment de la séparation, de la ségrégation qui sont une insulte pour la République »

12h06: « Je ne crois pas aux communautés. Je crois que tous les citoyens ont les mêmes droits et devoirs. La République reconnaît tous ses enfants. La République a un devoi r: faire en sorte que tous ses enfants aient  les mêmes chances. »

12h05: « Il faut éviter la confusion, l’unité de la République ce n’est pas la confusion. L’unité de la République c’est la différence mais il y a un moment où au nom des valeurs les électeurs doivent faire des choix. »

12h04: « Il y a des partis qui sont dans la République, ceux qui concourent au suffrage sont dans la République. Tous les citoyens sont dans la République. Mais est-ce que tous les partis sont pleinement dans les valeurs de la République ? non A toutes les valeurs ? Surement pas. »

12h03: « J’ai été confronté à cette situation en 2002 en tant que chef de parti. Je n’ai pas hésité une seule seconde même si ce n’était pas simple. Mais je ne suis pas là pour faire la leçon. »

Hollande est interrogé sur les législatives partielles dans le Doubs et sa position sur le Front républicain face au FN.

12h: « La France doit être un pays écologique. Si les écologistes veulent participer à cette politique ils sont les bienvenus. »

11h59: « Si nous ne montrons pas l’exemple sur le développement durable, nous ne pourrons pas convaincre la Chine et les USA. »

11h57 : Question sur la conférence climat.
Réponse de François Hollande: « Nous voulons une fiscalité énergétique et elle sera mise en place. »

Nicolas Chapuis, journaliste au Monde :

Question: « Pouvez-vous confirmer que la France a participé aux raids aériens contre Boko Haram en Afrique? » Camille Langlande d’ITélé:

Bruno Jeudy livre son analyse:

Hollande est interrogé sur l’année qui se profile en Europe et une possible réorientation de sa politique européenne.

 11h45:  Question d’un journaliste d’Al Arabiya: « Comment la France pourrait aider le Liban à élire un président consensuel? » Il est à présent interrogé sur la Grèce.

Réponse du président de la République : « La France a beaucoup fait pour apporter au Liban les conditions de sa sécurité. Il y a aussi la question des réfugiés. La France continuera à aider le Liban sur cette question. »

11h41: « La Syrie ? il n’y a pas d’Etat où un régime, qui ne contrôle plus son territoire. Il y a des forces jihadistes, fondamentalistes autour de Daesh. Des groupes qui veulent notre perte. Nous soutenons les forces démocratiques en Syrie. »

 Et Jean-Luc Mélenchon du parti de Gauche:

— Pierre Laurent (@plaurent_pcf) February 5, 2015Pierre Laurent, secrétaire national du PCF:

11h38: « La France ne veut pas que l’Ukraine entre dans l’alliance atlantique. »

 

11h37 : Question « L’Ukraine, est-ce la guerre de la France? Et envisageriez-vous un changement de stratégie à l’égard de la Syrie et d’y frapper aussi pour vous attaquer aux racines du mal? »

Réponse de François Hollande : « La France n’est pas en guerre en Ukraine. Elle veut l’éviter. Elle n’entre pas dans le débat de la fourniture des armes en Ukraine. »

11h35: « Le couple franco-allemand, une vieille histoire… »

11h34: « Avec Angela Merkel, nous avons considéré que nous avions des responsabilités particulières. L’Allemagne est un partenaire économique de la Russie et la France est une grande nation »

Au tour d’Eric Ciotti, député UMP, de partager sa pensée:

Hollande est interrogé sur une implication dans le conflit russo-ukrainien. Florian Philippot, du FN, réagit:

11h28: Hollande se pose en arbitre des relations entre l’Europe et la Grèce. Eric Woerth, de l’UMP, salue l’initiative de Hollande qui se rendra en Ukraine.

11h27: le président est interrogé sur la Grèce.

11h26: « Aujourd’hui 31,4 milliards doivent être sécurisés, sauvegardés, préservés, car ils nous permettent d’atteindre nos objectifs. J’ai prévu de maintenir un niveau des effectifs qui soit conforme à l’intérêt du pays. Je fais en sorte que la sécurité soit préservé, et que nous puissions le faire dans les enveloppes prévus. Si des dangers apparaissaient, je prendrai mes responsabilités. »

11h23: « Ses principes n’ont pas a être modifiés. Son crédit, 31, 4 milliards , doit être sauvegardé, préservé. Pour ses objectifs: j’ai prévu de maintenir un niveau d effectif conforme aux intérêts du pays. »

11h23: « Il y aussi la dissuasion. Il faut être transparent sur les armes nucléaires notamment. Faut-il changer devant les menaces ce que nous avions décidé dans la loi de programmation militaire il y a 1 an et demi? »

11h22: « Nous avons mobilisé 10000 soldats sur le territoire et nous maintiendrons ce dispositif aussi longtemps que nécessaire. »

11h21 : « Une mission essentielle: la protection du territoire. »

11h21: Hollande: « Nos soldats exercent des missions perilleuses partout: Mali, Irak…Nous avons subi des pertes. »

Tweets om hashtaggen #hollande på Twitter twitter.com

Fin du discours, début des questions.

 

11h16: « Quand les discussions n’aboutissent pas, c’est à l’Etat de le faire »

11h16: « Nous avons besoin d’un dialogue social rénové. »

11h15: « La France ne tiendra sa place en Europe que si elle est forte économiquement. »

11H15: « Le vote grec n’est pas contre l’Euro, ni l’UE. La France doit trouver une solution. »

11h14: « La priorité à la croissance s’est imposée en Europe, tout en poursuivant l’assainissement des comptes publics. »

11h14: « La France sera exemplaire en matière de développement durable. »

11H13: « Avec Angela Merkel,nous partirons à Kiev dès cet après-midi, nouvelle proposition de règlement sur le conflit. Nous allons discuter le président ukrainien aujourd’hui et vendredi à Moscou avec le président russe car le temps presse. »

Sur le service civique, c’est ici.

11h11: « Le premier défi c’est la lutte contre le terrorisme. Dès janvier 2013, j avais pris la décision d’intervenir au Mali. nous sommes aux côtés de la coalition en Syrie et en Irak et nous continuerons à le faire malgré les menaces. »

11h11: « L’amour des français pour la république est intact. Je propose un npouveau contrat civique avec un nouveau service universel. »

11h09: « Le gouvernement réunira un séminaire interministériel en mars. 3 objectifs: L’accompagnement pour renforcer le tissu social, le développement, avec la création d’une agence nationale pour le développement économique et la répartition de la population. »

 

11h07: « L’école c est la meilleure arme de la république. De nouveaux moyens seront donnés aux enseignants, les lycées professionnels seront revalorisés, le numérique sera enseigné de l’élémentaire à la terminale. Un plan sera présenté prochainement. Les décisions seront prises en mai. »

11h06: « La laïcité doit se transmettre, donc s’apprendre. Ca se fera à l’école. La Laïcité c’est le respect des cultes. J’ai donc demander au ministre de l’Intérieur de travailler avec le conseil du culte musulman pour lutter contre la radicalisation ».

11h05: « Notre responsabilité c’est de faire vivre la cohésion nationale. La laïcité n’est pas un principe qui devrait subir des accommodements, elle n’est pas négociable. Elle est la liberté de conscience. »

11h05: « Une loi sur le renseignement se prépare elle sera présentée en mars et voté avant l’été. »

11h04: « Etre à la hauteur de la menace, elle a pas disparu, a ressurgi ces dernières heures à Nice, » 11h03: « Elle a réagi avec fierté. L’esprit du 11 janvier 2015 c’est l’unité de la république. Ca n’efface pas les clivage mais ça les dépasse pour faire avancer le pays. Cet esprit je dois le prolonger avec le gouvernement. »

11h02: François Hollande: « Des évènements inscrits dans notre memoire nationale. La France a été attaquée dans ce qu’elle avait de plus sacré. »

11h01 : François Hollande fait son entrée. 

10h59: Le président commencera par dix minutes de propos préliminaires puis répondra aux questions des journalistes.

Avant la conférence, vous pouvez en apprendre plus sur les chantiers qui attendent François Hollande lors de cet évènement.   La salle se remplit, les journalistes dégainent leurs smartphones.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone