Monde, Sécurité, Terrorisme

Une centaine de membres présumés du groupe EI arrêtés en Arabie Saoudite

Quatre-vingt-treize suspects décrits comme des partisans du groupe Etat islamique ont été arrêtés en Arabie Saoudite, mardi 28 avril, a annoncé le ministère saoudien de l'Intérieur.

Un grand coup de filet au sein de la filière saoudienne du groupe Etat islamique. Le ministère saoudien de l’Intérieur a affirmé ce mardi avoir arrêté 93 membres potentiels de l’organisation terroriste.

Selon le communiqué du ministère, cité par l’AFP, les suspects seraient en grande partie des Saoudiens. La majorité des militants du groupe jihadiste aurait été divisée en deux cellules identifiées. La première, composée de 15 membres et dirigée par un expert en explosifs, devait s’attaquer aux forces de sécurité du pays et aux quartiers résidentiels.

La seconde, élargie à 65 membres, projetait également des attaques contre des quartiers résidentiels et en particulier un attentat à la voiture piégée visant l’ambassade des Etats‐Unis à Ryad, la capitale saoudienne.

En plus de lutter contre le groupe Etat islamique en interne ainsi qu’en Irak et en Syrie, l’Arabie Saoudite est le chef de file de la coalition anti‐Houthis au Yémen.