Monde

Migrants : le capitaine du chalutier poursuivi pour homicide involontaire

Moins d’une semaine après le naufrage, le 19 avril, d’un chalutier transportant plus de 700 migrants, dont la majorité est morte noyée, le capitaine et son second ont été maintenus en détention vendredi 24 avril par une décision du juge des enquête préliminaires de Catane, en Sicile.

Le Tunisien Mohammed Ali‐Malek, 27 ans, est le capitaine du bateau de pêche. Il est accusé d’homicides involontaires, de naufrage involontaire, d’incitation à l’immigration clandestine et de séquestration de personnes. Le capitaine aurait enfermé les migrants dans les cales de son bateau. Le parquet l’accuse également d’avoir fait « des mauvaises manoeuvres » qui ont amené le chalutier à taper trois fois de suite dans le cargo italien, qui venait le secourir.

Le Syrien Mahmoud Bikhit, âgé de 25 ans, est, lui, considéré comme le second. Les rescapés ont affirmé l’avoir vu contacter leur organisation en Libye par des appels satellites vers la Libye.