Monde

Le Liban a reçu une première livraison d’armes françaises

L’armée libanaise a reçu hier une livraison historique d’armes françaises, financées par l’Arabie Saoudite. D’une valeur de trois milliards de dollars, ces armes doivent permettre au Liban de se défendre face à la menace jihadiste.

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a assisté à la remise d’une cinquantaine de missiles antichars, sur la base aérienne de Beyrouth, en présence de son homologue Samir Mokbel. Etalée jusqu’au printemps 2019, la livraison française comprendra, entre autres, 250 véhicules de combat ou de transport, sept hélicoptères Cougar et des canons d’artillerie Caesar. Il s’agit d’une véritable modernisation de l’armée libanaise, dont les besoins sont immenses pour combattre les jihadistes et pour préserver l’équilibre fragile du pays, que le Hezbollah ne cesse de perturber.

Cette livraison d’armes s’inscrit parfaitement dans la stratégie de Paris au Moyen-Orient. Jean-Yves Le Drian a affiché le soutien de la France aux pays arabes menacés par le jihadisme. Il a également salué l’intervention militaire au Yémen, chapeautée par l’Arabie Saoudite. Cette dernière, qui avait un temps hésité à financer les armes françaises pour le Liban, s’est finalement décidée à le faire, poussée par l’influence grandissante de son ennemi iranien au Liban.

Crédit photo: Afp