Monde

Musée Bardo : 23 suspects arrêtés, 4 personnes toujours en fuite

La Tunisie a estimé jeudi avoir démantelé l’essentiel de la «cellule terroriste» responsable de l’attaque contre le musée du Bardo même si au moins quatre suspects — deux Marocains, un Algérien et un Tunisien — sont toujours en fuite.

«Vingt‐trois personnes, dont une femme, qui constituaient une cellule terroriste ont été arrêtées», a dit le ministre de l’Intérieur, Najem Gharsalli, lors d’une conférence de presse faisant état du démantèlement de «80% de cette cellule» impliquée dans l’attaque du musée.

Par ailleurs, le chef de ce groupe a été arrêté et identifié comme «Mohamed Emine Guebli». Mais le ministre a indiqué que «l’opération terroriste a été dirigée par le terroriste Lokmane Abou Sakhr», un chef jihadiste de nationalité algérienne considéré comme l’un des dirigeants de Okba Ibn Nafaa, un groupe affilié à Al‐Qaïda

«Pour faire la propagande, la publicité c’est l’Etat islamique qui a loué cet acte. Mais sur le terrain c’était Okba Ibn Nafaa, qui appartient à Al‐Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui a organisé et commis ce crime», a déclaré le porte‐parole du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Aroui.

(Avec AFP)