Religion / Laïcité

Deux mois avec sursis pour tags haineux sur la mosquée de Poitiers

Un Poitevin de 38 ans a été condamné mardi à deux mois de prison avec sursis et 200 euros d’amende pour des tags haineux, inscrits sur le portail de la mosquée de Poitiers. L’homme a justifié ses actes par les effets de l’alcool et l’émotion après avoir suivi «en boucle» les attentats de janvier à la télévision.

Le Poitevin, gérant de société, avait été interpellé dans la nuit du 7 au 8 janvier après avoir tagué «Mort aux Arabes, les Français sont en guerre, honte à votre peuple !» sur le grand portail de la mosquée. Il présentait un taux de 1,76 gramme d’alcool dans le sang lors de son interpellation.

Le recteur de la mosquée, l’imam Boubaker El Hadj Amor, avait déposé plainte, et une enquête avait été ouverte pour incitation à la haine raciale et religieuse et dégradations légères par inscription. Le prévenu a été reconnu coupable de ces deux faits.

(avec AFP)