Monde

Au moins 142 morts dans des attentats revendiqués par l’EI au Yémen

Deux jours après l’attentat terroriste qui a touché le musée Bardo à Tunis, le groupe Etat islamique a revendiqué dans un communiqué diffusé ce vendredi le triple attentat suicide, au Yémen.

L’attentat terroriste qui visait deux mosquées à Sanaa, la capitale du Yémen, a provoqué la mort d’au moins 142 personnes. Une quatrième attaque suicide, qui n’a pas fait de victime, a eu lieu devant une mosquée à Saada (nord), la région d’origine de la puissante milice chiite des Houthis, qui a pris le pouvoir dans la capitale au début de l’année.

Il s’agit des premières attaques revendiquées par le groupe État islamique au Yémen, où le groupe jihadiste le mieux implanté est Al‐Qaïda, qui mène de fréquentes attaques contre les Houthis et les forces de sécurité.

Dans le communiqué, la «province de Sanaa» de l’EI assure que ces attaques ne sont que «la partie émergée de l’iceberg» et que d’autres suivront contre les Houthis.