Justice

Henri Leclerc : « Les lois de circonstance ou d’exception sont toujours de mauvaises lois »

Henri Leclerc, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme et avocat, a soutenu ce jeudi sur France Inter que « Les lois de circonstance ou d’exception sont toujours de mauvaises lois. » Cette affirmation fait écho à la montée de l’antisémitisme et du racisme en France suite aux attentats qui ont frappé Paris.

L’avocat met aussi en doute le renforcement des sanctions envers l’antisémitisme et le racisme : « Durcir les sanctions, c’est quelque chose que l’on peut toujours faire, cela n’a pas beaucoup d’efficacité mais c’est une démonstration publique de sa fermeté… »