Religion / Laïcité

Le Conseil régional alsacien du culte musulman veut mieux encadrer la formation des imams

Murat Ercan, vice-président du Conseil régional du culte musulman et président de la faculté de théologie islamique de Hautepierre à Strasbourg, a déclaré nécessaire de mieux encadrer la formation des imams en France. « Je crois que nous avons un réel travail à faire sur ce point. Malheureusement nous n’avons pas de véritable centre de formation digne de ce nom. La majorité des imams qui officient sur le territoire sont dépêchés par des pays comme la Turquie, le Maroc et l’Algérie », a déploré M.Ercan au micro de France Bleu Alsace.

« Cela pose un problème si ces imams ne maitrisent pas la langue française, méconnaissent les institutions et les problèmes rencontrés par les fidèles. »

Selon lui, cette situation est un frein à l’insertion de l’islam en France. Concernant l’implication de l’État dans la formation des imams, M.Ercan a souligné le dénuement financier de la communauté musulmane en France, qui ne lui permet pas de répondre par elle-même à ses besoins.

« Peut-être qu’il vaut mieux laisser la communauté musulmane s’organiser elle-même. Mais l’actualité nous presse et nous avons besoins d’apporter des réponses rapides. L’État peut intervenir pour faciliter certaines choses mais cela ne doit pas être considéré comme de l’ingérence par la communauté musulmane « , a t‑il plaidé.