Sécurité

Une mission sur la radicalisation voit le jour au gouvernement

Le premier ministre Manuel Valls a chargé les députés socialistes Malek Boutih et Sébastien Pietrasanta de travailler auprès du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, sur les phénomènes de radicalisation islamiste.

Le député de l’Essonne Malek Boutih sera en charge «de la prévention du basculement d’individus dans la radicalisation violente», a annoncé le ministère de l’Intérieur. Sébastien Pietransanta, député des Hauts‐de‐Seine, s’attachera lui à travailler sur la «sortie de cette radicalisation».

Ces deux nominations s’inscrivent dans le cadre du plan du gouvernement contre les filières terroristes et la radicalisation violente adopté il y a près de 10 mois en conseil des ministres.

Les deux parlementaires rendront leurs conclusions le 30 juin au plus tard.

 

(Avec AFP)