Monde

Un déserteur du groupe Etat islamique raconte l’envers du décor

La chaîne britannique Sky News a obtenu le témoignage d’un jeune homme, se présentant comme déserteur du groupe Etat islamique. Aujourd’hui réfugié à la frontière turco-syrienne, il témoigne anonymement et à visage couvert pour éviter les représailles.

Il décrit un groupe divisé de l’intérieur entre combattants étrangers et combattants syriens. Les étrangers auraient tout : « des voitures, de l’aide pour se marier, de l’argent… « , alors que les Syriens seraient laissés pour compte.

C’est la décapitation d’un enfant de 14 ans, accusé d’avoir « maudit Dieu », qui aurait motivé son départ. Pour lui, le groupe se trompe de cible et devrait plutôt « prendre des mesures radicales contre les non-croyants », au lieu de s’en prendre aux musulmans.

Par son témoignage, il dit vouloir dissuader les jeunes Occidentaux de rejoindre le groupe : « Si vous voulez vraiment aider le peuple syrien, ce n’est que par la prière que vous pouvez le faire… »