Monde

Plusieurs vestiges pré-islamiques détruits par l’EI en Irak

Cette fois, le massacre est culturel. Dans une vidéo de propagande diffusée ce jeudi, les jihadistes du groupe État islamique se sont mis en scène, mettant à sac le musée de Ninive, à Mossoul, au nord de l’Irak. Cette ville, la deuxième du pays, est aux mains des jihadistes depuis une offensive lancée début juin.

Des statues, frises et autres objets pré-islamiques, parfois vieux de plus de mille ans, ont été détruits. Sur la vidéo, on peut voir les hommes de l’EI mettre à terre des statues de leur piédestal et les briser, à coup de masses. « Fidèles musulmans, ces artéfacts derrière moi sont des idoles pour les peuples d’autrefois qui les adoraient au lieu d’adorer Dieu », déclare l’un des jihadistes face à la caméra.

L’homme justifie les destructions en se référant au prophète Mahomet :  « le prophète a ôté et enterré les idoles à la Mecque » déclare-t-il. Selon des experts, les pièces dont on voit la destruction sur la vidéo comprennent des originaux, des reconstitutions autour de fragments et des copies.

Plus tôt en février, le groupe État Islamique s’en est déjà pris à deux reprises à la bibliothèque de Mossoul, réduisant en cendres plus de 10 000 livres à la valeur inestimable.

(Avec AFP)