Religion / Laïcité

Une tribune pour un « islam du XXIe siècle »

Sous le titre « Musulmans démocrates de tous les pays, unissons-nous ! », quatre représentants musulmans signent un appel à « se rassembler au début de l’année 2016 pour définir les contours d’une interprétation de l’islam fermement ancrée dans le XXIe siècle. »

La tribune est publiée dans Le Point et rassemble :

  • Ghaleb Bencheikh, président de la Conférence mondiale des religions pour la paix
  • Anwar Ibrahim, ancien vice-Premier ministre de la Malaisie et leader de l’opposition et président du Forum mondial pour les démocrates musulmans
  • Felix Marquardt, fondateur de la Fondation Abd al-Rahman al-Kawakibi et du mouvement Khlass (Ça suffit) le Silence !
  • Tariq Ramadan, le controversé professeur d’études islamiques de l’université d’Oxford

Ces « musulmans réformistes » appellent à repenser l’islam dans le contexte contemporain, à « remettre en question la doxa historique, romancée et nostalgique, qui prévaut dans les sociétés à majorité musulmane ». Le texte s’oppose à « un islam arabocentré sclérosé, basé sur une vision du monde obsolète » et rejette le rôle de « musulmans de seconde zone » auxquels seraient réduits les musulmans hors du monde arabe.

Ces intellectuels, qui se revendiquent des « valeurs des Lumières et (du) respect des libertés individuelles » condamnent les terroristes du Groupe Etat islamique ou de Boko Haram mais considèrent que « se contenter de dire que leur barbarie n’a “rien à voir” avec l’islam n’est pas sérieux. »