Monde

La Libye durement touchée par trois attentats-suicide

Le Groupe Etat islamique a revendiqué ce vendredi de nouveaux attentats-suicide dans l’est de la Libye. Ces attaques attestent de la progression des jihadistes à l’heure où la communauté internationale examine les moyens de lui apporter une aide.

Le bilan de ces attentats s’élève à 31 morts et 40 blessées dans une station-service d’Al-Qoba, à quelque dizaines de kilomètres du bastion libyen des jihadistes, Derna. Deux explosions ont également visé un commissariat de police et les environs du domicile du président du Parlement reconnu par la communauté internationale, Aguila Salah Issa.

La branche libyenne de l’EI a rapidement revendiqué l’attaque dans un communiqué publié sur Twitter, mais n’y a évoqué que deux des trois attentats.

Depuis la chute en octobre 2011 du régime de Mouammar Kadhafi après huit mois de révolte populaire, les attentats se sont multipliés en Libye, mais l’organisation jihadiste ne les revendique que depuis peu de temps.

Jusque là ces attaques visaient en particulier des sites militaires ou appartenant à la police, mais rarement la population civile comme c’est le cas à Al-Qoba aujourd’hui, où la plupart des victimes se trouvaient dans une station-service, faisant la queue pour se ravitailler en essence, en raison d’une pénurie de carburant dans la ville.

(Avec AFP)