Monde

Les États-Unis et la Turquie trouvent un accord pour former la rébellion modérée syrienne

L’ambassadeur américain à Ankara et le sous-secrétaire aux Affaires étrangères de Turquie ont signé jeudi à Ankara un accord, scellé il y a deux jours, pour former et équiper des opposants syriens modérés en Turquie.

L’annonce met un terme à des mois de négociations difficiles entre les alliés au sein de l’Otan sur la formation des rebelles syriens et sur quel ennemi il faudrait se concentrer.

Les combattants opérationnels à la fin de l’année

Ankara veut que les factions de rebelles modérés soient entraînés pour combattre tant le régime de Damas que les insurgés du groupe jihadiste État islamique (EI) dont l’avancée menace la frontière turque, tandis que Washington souhaite former les rebelles en priorité pour lutter contre le groupe État islamique une priorité

Le gouvernement américain espère que les premiers combattants rebelles formés pourront être opérationnels d’ici la fin de l’année. L’objectif du programme est d’entraîner plus de 5.000 combattants syriens dès la première année.