Monde

Les pays du G‑20 veulent « renforcer leur coopération » contre le financement du terrorisme

Les ministres des Finances et banquiers centraux des pays du G‑20 ont annoncé qu’ils allaient « renforcer leur coopération » pour lutter contre le financement du terrorisme.

Dans un communiqué provisoire, les ministres et responsables économiques « appellent tous les pays à accélérer leur mise en conformité avec les normes internationales, en particulier en ce qui concerne l’échange d’informations et le gel des avoirs terroristes. »

À la suite des attentats de Paris en janvier dernier, couper l’accès des jihadistes aux sources de financement est devenu une priorité. La France a plaidé auprès de ses partenaires européens et mondiaux pour un renforcement des moyens à disposition.

Parmi les dispositifs à mettre en place, les ministres se sont prononcés pour un « renforcement de la transparence des systèmes de paiement » dans le but de « réduire les risques d’être trompé pour des raisons de financement de terrorisme et de blanchiment d’argent. »

Ils réclament aussi au Groupe d’action financière (Gafi), l’organisme intergouvernemental en charge de la lutte contre le blanchiment des capitaux, pour octobre 2015 de nouvelles propositions destinées à « renforcer tous les outils financiers de lutte contre le terrorisme. »