Monde

La police britannique s’excuse d’avoir récupéré les noms d’acheteurs de Charlie Hebdo

La police du comté de Wiltshire (Royaume-Uni) a été contrainte de présenter officiellement ses excuses car un de ses représentants avait demandé à un kiosquier de lui remettre les noms des acheteurs du dernier numéro de Charlie Hebdo.

Les noms et adresses des acheteurs du journal satirique français auraient été répertoriés dans une note de renseignements. Les policiers ont assuré que tout avait été effacé de leur base de données.

Cette affaire a d’abord été relayée par The Guardian. La rédaction du quotidien britannique avait reçu une lettre d’Anne Keat qui racontait son expérience après avoir trouvé l’exemplaire de Charlie Hebdo. 

« Deux jours après, mon kiosquier m’a raconté qu’un membre des services de police de Sa Majesté lui avait rendu visite pour lui demander les noms des acheteurs de Charlie Hebdo ».

Les policiers ont déclaré avoir voulu évaluer par eux même  » les tensions communautaires » des environs, après les attentats de Paris au mois de janvier.