Monde

Le Japon empêche ses journalistes d’aller travailler en Syrie

Le gouvernement japonais a annoncé lundi matin qu’il avait confisqué le passeport au photo-journaliste nippon, Yuichi Sugimoto, qui souhaitait réaliser un reportage en Syrie, sur la vie des réfugiés.

Cette mesure fait suite à l’enlèvement et à la décapitation de deux journalistes japonais par le groupe État islamique durant les dernières semaines.

« Nous devons respecter la liberté des citoyens, et c’est le premier devoir de l’Etat, mais il a aussi pour rôle essentiel de garantir leur sécurité », Yoshihide Suga, porte parole du gouvernement.

Le photographe indépendant s’est indigné de cette décision: « Quid de ma liberté de voyager et d’informer? »