Sécurité

80 Français tués en Syrie et en Irak

Environ quatre-vingt « Français ou résidants en France » ont été tués en Syrie et en Irak après avoir rejoint des filières jihadistes, a indiqué Manuel Valls, invité d’Europe 1 ce lundi matin. Selon le Premier ministre, près de 1400 personnes ont été identifiées comme étant en relation avec des filières jihadistes.

« Environ 750 y séjournent ou y ont séjourné (en Syrie ou en Irak, NDLR), 410 seraient aujourd’hui sur place, 260 repartis », a précisé Manuel Valls. Pour le Premier ministre, il y aura des candidats au départ « tant que nous aurons cette situation qui perdure en Syrie, en Irak, au Proche et au Moyen-Orient ».

Le 22 janvier, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, avait annoncé que soixante-treize Français avaient été tués « sur le théâtre d’opérations terroristes » en Syrie et en Irak. Quelques jours plus tôt, le procureur de Paris, François Molins, avait évoqué le nombre de 1 280 personnes « soit sur le départ, soit sur zone, soit sur le retour, soit déjà revenues sur le territoire français ».