Sécurité

80 Français tués en Syrie et en Irak

Environ quatre‐vingt «Français ou résidants en France» ont été tués en Syrie et en Irak après avoir rejoint des filières jihadistes, a indiqué Manuel Valls, invité d’Europe 1 ce lundi matin. Selon le Premier ministre, près de 1400 personnes ont été identifiées comme étant en relation avec des filières jihadistes.

«Environ 750 y séjournent ou y ont séjourné (en Syrie ou en Irak, NDLR), 410 seraient aujourd’hui sur place, 260 repartis», a précisé Manuel Valls. Pour le Premier ministre, il y aura des candidats au départ «tant que nous aurons cette situation qui perdure en Syrie, en Irak, au Proche et au Moyen‐Orient».

Le 22 janvier, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, avait annoncé que soixante‐treize Français avaient été tués «sur le théâtre d’opérations terroristes» en Syrie et en Irak. Quelques jours plus tôt, le procureur de Paris, François Molins, avait évoqué le nombre de 1 280 personnes «soit sur le départ, soit sur zone, soit sur le retour, soit déjà revenues sur le territoire français».