Sécurité

Lunel : les cinq jihadistes présumés mis en examen et écroués

Les cinq hommes interpellés à Lunel (Hérault) lors d’un coup de filet anti‐djihadiste ont été mis en examen pour «association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme» et écroués à Paris.

L’un d’entre eux aurait joué un rôle de relais dans ces multiples départs pour la Syrie depuis cette petite commune de l’Hérault.

Deux autre sont soupçonnés d’être allés en Syrie dans les zones tenues par les jihadistes. Le premier, interpellé à Aimargues (Gard), aurait passé trois mois en Syrie fin 2013 début 2014. L’autre, arrêté à Caussiniojouls (Hérault), serait rentré plus récemment.

Les trois derniers sont soupçonnés d’avoir voulu se rendre en Syrie et d’avoir envoyé du matériel sur place.

 

À lire aussi : Opération anti‐jihadistes à Lunel : «une filière particulièrement dangereuse»

Lunel, là où naissent les morts du jihad