Monde

Les anti‐Pegida reprennent le pas sur les anti‐islam

Un grand concert « pour une société ouverte » a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes lundi soir à Dresde, ville de l’est de l’Allemagne devenu le bastion du groupe anti‐islam Pegida. Le spectacle couronnait une mobilisation générale, avec des défilés dans plusieurs villes du pays, contre ce mouvement lancé en octobre et qui prône une politique d’asile beaucoup plus restrictive.

La veille du spectacle, 17 000 personnes s’étaient réunies à l’appel des « Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident ». Une mobilisation en forte baisse par rapport au rassemblement record du 12 janvier auquel avaient participé 25 000 personnes. Depuis, le leader du groupe réactionnaire, Lutz Bachmann, a été contraint à démissionner après la publication d’une photo où il imitait Adolf Hitler.

Surtout, le mouvement peine à mobiliser de façon significative au‐delà de son fief de Dresde. Lundi soir, les Pegida étaient à peine une centaine à Francfort face à 4 500 contre‐manifestants, selon la police. A Berlin, les « Bärgida », leur déclinaison locale, n’étaient que 550 selon le quotidien Berliner Zeitung, contre un millier d’antiracistes mobilisés.