Justice

Les écoutes de Nicolas Sarkozy validées par la justice

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

La justice a rejeté jeudi 7 mai les requêtes visant à annuler la procédure de mise en examen pour corruption et trafic d’influence de Nicolas Sarkozy dans le cadre de l’affaire Liliane Bettencourt. « Contrairement à ce que nous pouvions légitimement espérer, la cour n’a pas fait droit à l’essentiel de nos moyens de nullité, à une seule exception », a déploré Paul-Albert Iweins, l’un des avocats de la défense.

Nicolas Sarkozy avait été mis en examen à l’été 2014 pour avoir sollicité un haut magistrat et avoir tenté d’influer sur une décision le concernant dans l’affaire Bettencourt, en échange d’une promotion. L’ancien chef d’Etat avait alors fait appel de la décision, dénonçant la légalité des écoutes des conversations téléphoniques entre lui et son avocat, qui constituent les principaux éléments du dossier.

Suspendue depuis l’automne 2014, l’enquête va donc reprendre. Me Iweins a annoncé un pourvoi en cassation, mais qui n’est pas suspensif, selon une source judiciaire.

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Notamment Nadine Morano qui dénonce l’acharnement fait à l’encontre de Nicolas Sarkozy.

 

(avec AFP)

(Crédits photo : UMP Photos / Flickr)

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone