Justice

Les signalements pour apologie du terrorisme sur internet ont explosé depuis les attentats

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Le nombre de signalements pour apologie du terrorisme, adressés à la plateforme gouvernementale Pharos, a bondi depuis les attentats début janvier.

Le portail Pharos (« Plateforme d’harmonisation, d’analyse, de regroupement et d’orientation des signalements liés au cybercrime ») a reçu en janvier près de 35 000 alertes concernant des messages faisant l’apologie du terrorisme sur Internet, dont 29 000 la seule semaine qui a suivi les attentats, selon des chiffres communiqués ce mardi. En comparaison, il y a eu 1500 signalements pour toute l’année 2014.

La plateforme Pharos, opérationnel depuis 2009, permet aux internautes de signaler des contenus ou des comportement illicites publiés sur internet. Une fois le signalement fait, les policiers ou les gendarmes du portail transmettent les demandes de retrait de contenus à des sites internet tels que Facebook, Twitter ou Google.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone