Monde

La Syrie va soigner gratuitement les proches des «martyrs» du conflit

Bachar al Assad a promulgué un décret pour fournir gratuitement des soins médicaux aux familles et proches des victimes ayant trouvé la mort en défendant le régime.

 

Bachar al‐Assad a décidé de faire un geste. Le président syrien va fournir des soins médicaux gratuits aux proches des personnes qu’il considère «tombées en martyrs». C’est l’agence de presse officielle Sana qui l’a annoncé ce jeudi.

«Les parents, enfants, et époux des personnes tombées en martyrs, ou des personnes disparues lors d’opérations militaires menées par l’armée ou (tuées) par des groupes terroristes», bénéficieront de soins médicaux gratuits et de billets demi‐tarif dans les transports, indique le décret promulgué par le président Bachar al‐Assad.

Profiteront également de cette faveur «toutes les personnes entièrement handicapées à cause des opérations militaires ou du fait de groupes terroristes, ainsi que leurs parents, leurs époux et leurs enfants».

Toutes les personnes tuées «en martyrs» ou blessés depuis le 15 mars 2011, début de la révolte contre le régime de Bachar al‐Assad, sont concernées.

La guerre en Syrie a fait plus de 220.000 morts depuis mars 2011, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), parmi lesquelles 46.843 soldats et 34.872 miliciens des forces de défense nationale (pro‐régime).

Damas ne communique pas le nombre de ses soldats morts.

(Avec AFP)