Sécurité

Cinq sites bloqués pour apologie du terrorisme, sans décision de justice

Cinq sites internet, soupçonnés de faire l’apologie du terrorisme, ont été bloqués, a annoncé le ministère de l’Intérieur lundi.

C’est la première fois qu’une telle décision intervient depuis la mise en place de cette mesure administrative, qui ne nécessite pas l’intervention d’un juge, en février dernier.

Les sites visés sont alhayatmedia.wordpress.com (lié à l’Etat islamique), jihadmin.com, mujahida89.wordpress.com, is0lamanation.blogspot.fr, et islamic-news.info.

A terme, les internautes ne pourront plus accéder à ces sites et verront à la place le message suivant s’afficher, assorti d’une main rouge levée et du logo du ministère de l’Intérieur :

«Vous avez été redirigé vers ce site officiel car votre ordinateur allait se connecter à une page dont le contenu provoque (…) des actes de terrorisme ou fait publiquement l’apologie d’actes de terrorisme».

 

Capture d'écran site bloqué

Capture d’écran

L’ordre de blocage a été émis par l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC). ll s’agit d’un blocage administratif, sans l’intervention d’un juge, ce qui laisse le ministère de l’Intérieur seul arbitre des critères justifiant une telle mesure.

Une fois notifiés, les fournisseurs d’accès à internet ont 24 heures pour appliquer la décision sur l’Office.

Cette mesure avait été largement critiquée par la Commission consultative des droits de l’Homme, autorité de conseil auprès du gouvernement qui avait estimé que l’intervention d’un juge était nécessaire pour éviter toute dérive de censure.

Les décisions sont cependant encadrées par un magistrat de la Commission nationale informatique et liberté. Les sites bloqués disposent en outre de deux mois pour déposer un recours.