Monde

Le Quai d’Orsay exclut de négocier avec Bachar al-Assad

Si la France souhaite un «règlement politique négocié entre les différentes parties syriennes», Bachar al-Assad «ne peut s’inscrire dans un tel cadre», a répété lundi Paris, alors que le débat sur la nécessité de négocier avec le président syrien a été relancé par Washington dimanche.

Ce gouvernement devrait réunir «certaines structures du régime existant, la Coalition nationale et d’autres composantes qui ont de la Syrie une vision modérée, inclusive, respectant les différentes communautés du pays», a ajouté le porte-parole.

Des déclarations dimanche du secrétaire d’État américain John Kerry ont rallumé le débat sur l’opportunité de parler avec le président syrien, mis au ban par les puissances occidentales depuis le début de la guerre il y a quatre ans : » En définitive, il faudra négocier. Nous avons toujours été pour les négociations dans le cadre du processus (de paix) de Genève I (en 2012)», a déclaré M. Kerry dans une interview diffusée sur la chaîne américaine CBS.

(Avec AFP)