Monde

La presse syrienne se félicite de la main tendue de Kerry à Al‐Assad

C’est l’annonce choc du week‐end, et les médias officiels syriens s’en félicitent : le chef de la diplomatie américaine John Kerry a annoncé que Washington devra négocier avec le président syrien Bachar al‐Assad pour mettre fin à la guerre civile qui déchire le pays depuis quatre ans.

La presse officielle syrienne y voit une «reconnaissance de la légitimité» du président. Le journal al‐Watan, quotidien privé proche du pouvoir, estime ainsi que les propos de M. Kerry ouvrent «une nouvelle étape dans les négociations politiques». Il évoque la possibilité qu’un «émissaire américain» se rende «à Moscou le 6 avril pour participer aux efforts russes visant à trouver une solution à la crise syrienne».

M. Kerry a affirmé dimanche que » Finalement, il faudra négocier» avec Bachar Al‐Assad pour mettre fin à un conflit sanglant qui a fait plus de 215.000 morts en quatre ans.

Une porte‐parole du Département d’Etat a toutefois précisé qu’il n’y avait eu aucune modification de la position américaine et qu’il «n’y a pas d’avenir pour un dictateur brutal comme Assad en Syrie».

Les quotidiens syriens voient dans les déclarations de John Kerry un revirement de la position de Washington, qui appelait au départ du chef de l’Etat depuis le début de la révolte contre son régime en mars 2011.

Avec AFP.