Monde

Trois hommes vont être jugés à Paris pour leur implication dans une filière jihadiste

Un recruteur pour le jihad et deux hommes accusés d’avoir voulu rejoindre l’Afghanistan vont comparaitre devant le tribunal correctionnel de Paris mercredi et jeudi. Ils sont poursuivis pour « association de malfaiteur en relation avec une entreprise terroriste ». Ils risquent dix ans de prison.

Le recruteur, un Français d’origine marocaine arrêté en septembre 2011, est dépeint comme l’un des principaux cadres d’une ancienne filière de recrutement de jihadistes liée à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et démantelée en 2010.

Les deux autres prévenus, âgés de 23 et 29 ans, auraient cherché à se rendre en Afghanistan pour y mener le jihad.

(Avec AFP)