Intégration

Les propositions d’un député PS pour « lutter contre l’apartheid » en France

Plusieurs semaines après que Manuel Valls a dénoncé, à l’Assemblée nationale, une situation d”  »apartheid » en France, s’attirant de vives critiques et un recadrage présidentiel, le terme revient dans le débat. Cette fois c’est Philippe Doucet, député socialiste du Val d’Oise, qui l’ose. L’élu a proposé ce vendredi différentes mesures pour lutter contre une situation qu’il qualifie d”  »apartheid territorial, social et ethnique ». Dans une lettre ouverte au Premier ministre Manuel Valls, Philippe Doucet a appelé à ce que « l’État soit remis au centre du jeu ». Il aimerait une « mise sous tutelle temporaire par l’État de quartiers en situation d’urgence sécuritaire et / ou sociale ».

« Forcer la mixité »

Toujours pour lutter contre l’apartheid, Philippe Doucet souhaiterait « forcer la mixité » en généralisant la mise en place d’un réseau de bus pour que les étudiants des quartiers défavorisés puissent se rendre dans des établissements voisins

Le député prône aussi un État plus autoritaire, qui reprendrait « le contrôle sur l’ensemble des leviers de l’action publique afin de réinstaurer les valeurs et l’ordre républicain ». Il souhaite aussi que le « service civique soit obligatoire et d’une durée de 6 mois pour tous les jeunes, garçons ou filles, à effectuer entre 16 et 18 ans ». Philippe Doucet  écrit aussi dans sa lettre ouverte son souhait de rendre le vote obligatoire.

Le député a incité au « recours aux statistiques, notamment dans les attributions de logements par les bailleurs sociaux, pour lutter contre la ghettoïsation ». Sur le logement, il veut aussi réformer la loi Dalo, qui « attribue des logements aux plus pauvres dans des quartiers déjà très pauvres ».

(Avec AFP)