Education

La secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes favorable à l’interdiction du voile à l’université

La secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, Pascale Boistard, a annoncé être favorable à l’interdiction du port du voile à l’université, dans le Talk Le Figaro de ce lundi 2 mars.

Si elle n’a pas appelé à créer une nouvelle loi, elle veut « pouvoir en discuter ». « Je pense que l’université est un lieu où on doit pouvoir parler de tout constamment, je ne suis pas sure que le voile fasse partie de l’enseignement supérieur », a‑t-elle poursuivie. Lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, en août 2013, Manuel Valls avait jugé cette mesure « digne d’intérêt ».

Le débat sur l’interdiction du voile à l’université à été relancé après le renvoi en février d’un professeur de l’université Paris 13, qui menaçait de ne plus faire cours devant une étudiante voilée. L’UMP avait alors appelé à l’interdiction du port de signes ostentatoires d’appartenance religieuse dans les établissements de l’enseignement supérieur.

Dans une note publiée le 25 février, le Ceru (Centre d’Etudes et de recherches universitaires) a invité les présidents d’université à mieux encadrer le porte du voile à la fac dans leurs règlements intérieurs « pour garantir la conciliation entre le principe de laïcité et la liberté religieuse ».

Pour l’instant, la loi ne couvre pas la situation du port du voile à l’Université. Le port du voile intégral est interdit dans l’espace public depuis avril 2011. Le voile à l’école est proscrit depuis 2004, dans le cadre de l’interdiction du port de signes religieux ostentatoires dans les écoles primaires, collèges et lycées.