Sécurité

« Levez-vous ou je vais vous allumer » : ce qu’a dit Coulibaly aux otages de l’Hyper Cacher

Le 9 janvier dernier, Amédy Coulibaly prenait en otage les clients de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, dernier acte de la vague d’attentats qui a frappé la France au début de l’année. Equipé d’une caméra Go Pro fixée à sa veste, l’homme a filmé son entreprise meurtrière. La caméra a capturé les sept  premières minutes de la prise d’otage, qui s’est soldé par quatre morts. L’Obs s’est procuré la retranscription des images, versées à la procédure judiciaire. Le récit est glaçant.

« Venez tous ici, ou sinon j’les tue tous ! », hurle Coulibaly en faisant irruption dans le supermarché. « Personne bouge ! (…) Levez-vous ou j’vais vous allumer ! » lance-t-il. Trois personnes sont froidement abattues par le terroriste au cours de l’enregistrement. Il justifie ces meurtres en ces termes : « Vous avez pas compris, hein ? Vous êtes de quelle origine ? ». « Juif », répond un otage. « Eh bah voilà, vous savez pourquoi j’suis là alors ! Allahou akbar! »

Un maniement approximatif des armes

Les fins de phrases de Coulibaly, comme celles des otages, sont parfois inaudibles. Les images révèlent néanmoins plusieurs informations sur le degré de préparation de Coulibaly. Selon les policiers, cités par l’Obs, Coulibaly maîtrisait mal le maniement des armes. Sur la vidéo, comme l’indique une source policière, il met ainsi « plus de dix secondes pour trouver le bon bouton pour ôter le chargeur de sa kalachnikov et pour le remettre correctement ».

Il a également demandé de l’aide à un otage pour transférer sur un ordinateur les images capturées par sa caméra.