Culture

Le rappeur Abd al Malik pense que les caricatures de Charlie Hebdo ont encouragé l’islamophobie

«Soyons honnête, dans notre pays, les caricatures de Charlie Hebdo (certes acte démocratique par excellence parce qu’éclatant symbole de la liberté d’expression) ont clairement contribué à la progression de l’islamophobie, du racisme et de la défiance envers tous les musulmans.»

Le rappeur Abd al Malik, dans un texte d’une vingtaine de pages, intitulé Place de la République, se montre critique envers les caricatures publiées dans l’hebdomadaire satirique, dont le prochain numéro sort ce mercredi matin.

«Evidemment solidaire» des victimes des attentats sanglants de janvier, qu’il qualifie de «barbarie abominable», l’artiste estime cependant que «lorsque l’on défend la liberté de la presse», «il ne faut pas oublier le rapport de force (…) entre celui qui l’exerce et celui qui la subit».