Politique

Nicolas Sarkozy soutient « l’union nationale » après la profanation du cimetière juif

Nicolas Sarkozy a avancé ce jeudi sur Europe 1 que face aux profanations anti-juives, « la seule réaction possible, c’est l’union nationale ». Les manifestations antisémites sont « tolérées depuis trop longtemps » s’est emporté l’ancien chef de l’Etat.

Le président l’UMP a précisé qu’il se rendrait à l’évidence au dîner du conseil représentatif des institutions juives en France (CRIF), qui aura lieu mardi 4 mars.

Il a par ailleurs fustigé le « silence assourdissant » de Christiane Taubira, la ministre de la Justice, sur le terrorisme, avant d’appeler à la création de « lieux de déradicalisation ».